A Lamborghini Story #1


Rencontre avec Patrice Dumas, écrivain et fidèle client de la marque au Taureau!

Jérôme Tournois (Directeur Commercial Lamborghini Monaco):

Patrice, vous êtes de longue date un amateur de Lamborghini, et vous figurez sur cette photo au côté de Ferruccio Lamborghini. Pouvez-vous nous dire en quelles circonstances cette image a été prise ?

Patrice Dumas (écrivain et fidèle client Lamborghini):

Je possédais une 400 GT 2 + 2, le second modèle produit par l’usine, et le premier à moteur 4 litres. Lorsque, en 1981, j’ai acheté cet exemplaire de 1966, son V12 de 320 ch. (une merveille alimentée par une impressionnante batterie de six carburateurs Weber double corps) et l’ensemble de sa mécanique étaient remarquablement conservés ; hélas, sa carrosserie Touring était défraîchie par les années. Je l’ai donc fait entièrement restaurer, afin de lui redonner son éclat. Peu après, j’ai participé à une réunion du club international Lamborghini en Allemagne.

Feruccio Lamborghini était présent, visiblement heureux de retrouver les modèles dont il avait été l'inspirateur et de rencontrer leurs propriétaires. Il a remarqué ma voiture, et a tenu à ce que nous posions ensemble. Je vous laisse imaginer ma fierté. Je conserve d’ailleurs précieusement un livre qu’il m’avait dédicacé ce jour-là.


Jérôme :

Quel souvenir avez-vous de Ferrucio Lamborghini ?

Patrice :

Sa gentillesse, et la farouche volonté qui émanait de cet homme ; il suffisait de croiser son regard pour comprendre sa détermination. Ses créations étaient à son image.

Jérôme :

Avez-vous gardé cette Lamborghini ?

Patrice :

Malheureusement, non, je m'en suis séparé quelques années plus tard. Mais je suis revenu à la marque avec une auto fantastique, qui m’a fait rêver dès sa présentation : une Countach. J’ai eu la chance de trouver une « Quattrovalvole », avec laquelle j’ai vécu quelques aventures mémorables. Elle était quasiment ma voiture au quotidien !

Jérôme :

Il y a trois ans, vous avez acquis une Aventador Miura homage unique en France.

Patrice :

C’est exact, et ce, grâce à Lamborghini Monaco. Dès que j’ai appris la sortie de cette version, j’ai contacté de nombreux concessionnaires, mais tous m’ont répondu que les 50 exemplaires prévus étaient vendus. Heureusement, Arnaud Nicot est intervenu auprès de l’usine, en faisant valoir qu’au moins une de ces fantastiques voitures devait être accordée au marché français, qui avait toujours réservé un excellent accueil à la marque. J’ai eu la chance que cette Aventador, Rosso Arancio avec de magnifiques jantes dorées évoquant les Miura SV, me soit attribuée.

Jérôme :

Vous venez d’essayer la Huracan EVO. Qu’en pensez-vous ?

Patrice :

Elle est de la meilleure race, typiquement Lamborghini : belle, performante, innovante. J’ai notamment apprécié sa maniabilité, grâce aux roues arrière directrices, qui la rendent vraiment facile à inscrire dans les longues courbes et même dans les virages plus serrés. Par rapport aux modèles plus anciens que j’ai eu le plaisir de conduire sur de longs trajets et de mener sur circuit, elle est beaucoup plus polyvalente. Confortable sur la route, elle se montre aussi étonnamment efficace sur la piste, en s’adaptant aux exigences de son pilote. J’aime beaucoup le son du V10, discret en mode strada, et rageur en mode corsa. Indéniablement, il s’agit d’une réussite de plus, à mettre au crédit des ingénieurs de Sant’Agata Bolognese.

L'équipe Lamborghini Monaco tient à remercier très chaleureusement, Patrice Dumas et son épouse pour ce joli moment de partage et nous espérons qu'il y en aura beaucoup d'autres!

A suivre..!