La Panamera ou la vision de la grande berline sportive selon Porsche

Avec l’évolution de son dernier modèle,le constructeur allemand se place en pole position du marché des berlines sportives. Dans ce secteur concurrentiel où tous les acteurs internationaux disposent d'un ou plusieurs modèles, Porsche cherche un terrain d'exclusivité et se distingue par le choix d'un design racé, résolument orienté sport et performance, sans pour autant rogner sur les qualités de confort indispensables à cette catégorie. Le choix du nom du modèle, inspiré d'une célèbre course mexicaine, est d'ailleurs révélateur de cette orientation assumée. Pour autant, la marque n'oublie pas de vivre avec son temps et manifeste sa prise en compte des inquiétudes sociales et climatiques actuelles en proposant un modèle hybride à la consommation et aux rejets de CO2 limités.

Si la berline assume pleinement ses ambitions sportives, elle n'en demeure pas moins une routière dotée d'un confort de conduite maximisé. L'habitacle, à mi-chemin entre cockpit d'avion et cocon douillet, distille des envies d'évasion, pour peu que la route du salut soit pavée d'asphalte. Bien que le constructeur allemand ne soit pas spécialiste des berlines, force est d'admettre la réussite de cet opus qui présente une sobriété toute germanique et des performances routières qui ne le sont pas moins. Retour sur ce qui nous a convaincu.


Une berline sportive avant tout...

La seconde génération de la Panamera lancée en 2016 vise à donner un coup de boost aux ventes en Europe, seul continent qui a fait la fine bouche à la sortie du premier opus en 2009. Le design a été entièrement repensé par les ingénieurs et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il s'agit là d'une réussite absolue ! Une nouvelle plateforme structure la voiture et a permis aux concepteurs de rehausser son élégance, principale critique à l'encontre de la première version. Le train avant avancé et la silhouette élancée affinent ses courbes et équilibrent ses proportions. D'autant que le train arrière, très inspiré de la Porsche 911, lui procure une ligne de toit plongeante au look très sportif.

Côté performances, le modèle fait très bonne figure dans sa catégorie. Son V8 bi-turbo et son embrayage PDK8 agissent de concert pour permettre d'atteindre les 100 Km/h en 4,4 secondes. En mode Sport+, on change d'univers et la berline se mue en bolide de circuit avec l'activation de multiples options, propre à séduire les amateurs de chevauchées fantastiques. Contrôle actif du roulis, suspensions pneumatiques, roues directrices, directions sport, différentiel auto-bloquant, freins céramique-carbone, la liste est longue et alléchante... Malgré des mensurations imposantes, un poids et un empattement augmentés, l'hybride fait preuve d'un dynamisme étonnant. Elle bondit à la première sollicitation grâce à une transmission intégrale doublée de nombreuses aides à la conduite. Ses lignes de grande berline sage cachent finalement un tempérament pimenté.

Mais aussi une grande routière sportive

Si la voiture est sportive, elle n'en demeure pas moins une berline. La réussite du constructeur allemand se fonde sur un équilibre fin et subtil entre qualité des performances du modèle et standards de confort attendus pour cette catégorie. A l'intérieur de l'habitacle, se manifeste, de prime abord, le soin accordé à la finition. Cuir naturel, Alcantara et bois précieux en imposent par leur cachet esthétique à la longévité pérenne et les surpiqûres rouges ainsi que quelques logos GTS éparpillés discrètement rappellent les orientations sportives du modèle. Si le constructeur reste fidèle à son compte-tours au centre du tableau de bord, il n'en oublie pas pour autant l'innovation. Deux écrans numériques affichent en permanence les informations liées à la conduite. Autour du levier de vitesses, on retrouve les commandes de confort, tactiles ou non. Ce mélange réussi entre modernité et tradition est la marque d'un esthétisme subtil et l'une des grandes réussites du modèle.

Les passagers arrière sont particulièrement soignés par la marque. Climatisation, ventilation et sièges chauffants sont disponibles sur commande accessible et améliorent le confort, déjà intéressant de par l'espace disponible, de l'habitacle arrière. La soute de 495 litres permet le transport de cargaisons relativement volumineuses, fait rarement observé chez les modèles résolument orienté performances. Cette berline sportive se voit également dotée de nombreux systèmes d'assistance, preuve s'il en est de l'attention portée au confort de conduite chez une voiture destinée avant tout à avaler des kilomètres. Conduite semi-autonome pour faciliter les portions embouteillées ou conduite prédictive pour ajuster la consommation, la Panamera hybride est une réussite qui combine sportivité et confort en s'inscrivant pleinement dans les préoccupations écologiques de notre siècle.